Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
4 175 166 visiteurs
9 visiteurs actif

PCTSLM77 : VIVRE ET LAISSER VIVRE

Date : mercredi 01 février 2023

Avec un peu de recul, il n'est pas illogique d'avoir vu le PCTSLM77 chuter samedi dernier à Lagny même si beaucoup pourront regretter la conclusion heureuse des Chartrais qui, il faut leur accorder, n'auront jamais baissé les bras dans une rencontre animée. 


Durant cette partie, c' est un peu comme si les sept-sept avaient vécu plusieurs vies en 60 minutes. Offrant d'un côté, le visage d'une équipe dépassée, peu concernée voire blafarde et de l'autre celui d'une formation à réaction capable d'accélérer quand elle en émet l'envie et régaler par à-coup le large public acquis à sa cause dans la salle Guy Kappes bien garnie. 


Et de public, il en est justement question, comme si, par souci
de maintenir l'assistance dans un suspens haletant, les grenats s'autorisaient à maintenir leurs adversaires dans la rencontre, récitant la panoplie parfaite des "mille et une facéties à réaliser pour faire dégoupiller un coach"... 


Pour l'occasion, la démonstration fut éloquente à en croire les mines contrites du duo Michael Durand-Farid Raimi quittant le vestiaire des battus du jour les têtes bien lourdes. 
Et pour cause, malgré les avertissements récurrents après les dernières prestations, pour le moins peu abouties, ces jeunes handballeurs font bien comme bon leur semble. Méconnaissables pour la plupart, seul un ou deux surnageront peut-être dans cet océan de hand-bad ! 


Le film du match fut à l'image d'une juvénile partie du chat et de la souris. Les deux adversaires étant tantôt l'un tantôt l'autre.... 
Et les premiers à courir après leurs partenaires de jeu seront les Seine-et-Marnais, menés 0-4 après 7 minutes de jeu, obligeant le banc à poser un premier "pouce", réorganisation d'urgence. 


Et toute la première période se résumera à une course poursuite qui amènera  les locaux à passer devant d'une courte tête quasiment sur le buzzer (13-12).
Et c'est donc avec quelques bosses sur la tête que les blancs du Mainvilliers Chartres HB atteindront la pause, croisant du regard le tableau d'affichage, leur envoyant en pleine figure la cruelle désillusion qui devait être la leur. Plutôt fringants face à un sept apathique mais victimes des aléas du sport : dominer n'est pas gagner ! 


La partie reprend et les chats ont changé de tunique. Les franciliens font la course en tête grâce à un niveau de jeu bien meilleur et des enchaînements enfin retrouvés. 
Le public rassuré pensant pouvoir profiter d'une deuxième période maîtrisée prend plaisir à saluer les exploits de leurs protégés et la solidité défensive qui les caractérise. Mais une nouvelle vie devait malheureusement commencer. En effet, après que l'écart se soit creusé en leur défaveur en à peine 10 minutes (20-17), les euréliens allaient revenir acceptant l'invitation de leurs hôtes à pénétrer une défense redevenue poreuse. Et les 77, à l'hospitalité généreuse, feront profiter les blancs par de grossières erreurs qui s'enchaîneront inlassablement. 
Au trois quart du match, l'équilibre comptable est atteint mais les fans ne sont pas inquiets, comme s'il était acquis que la balance penchera de toute façon du côté des coéquipiers d'Oumar N'Diaye (une des satisfaction dans le secteur défensif) , comme ce fut le cas à de nombreuses reprises cette saison. L'exceptionnel serait devenu la règle. Et la règle, c'est comme la loi, elle s'applique à tous, plus encore si le contenu est pauvre. Même si les points du mérite seraient plutôt attribués aux MCHB, tous étaient intimement persuadés qu'à la fin, c'est le pctslm 77 qui gagnerait... 


Hélas, la dernière ligne droite aura raison des croyances cette fois-ci. De nouveau dépassés dans les dernières minutes par un collectif centriste ressuscité qui comptera 2 buts d'avance à deux minutes du terme, Gauthier Savry et sa troupe réussiront néanmoins à reconstituer le miracle en revenant à égalité à 40 secondes du buzzer. 
Mais la dernière possession aura raison d'eux quand l'arbitre sanctionnera une défense en zone peu évidente offrant par la même occasion le 7 mètres de la gagne. L'offrande, comme les 5 autres tentatives dans l'exercice, ne sera pas gâchée. 


Le filet tremble, la joie éclate dans le clan opposé et les doutes s'installent pour les grenats. A jouer avec le feu parfois on se brûle et ils en ont fait l'amer expérience dans une rencontre tout à fait à leur portée mais au cours de laquelle ils auront péché par suffisance. 
Une mini trêve de deux semaines arrive donc au moment opportun pour redresser la barre. Il faudra très vite faire preuve de plus d'humilité et d'abnégation pour redevenir les guerriers que leurs supporters ont tant aimé admirer dans la première partie de la saison. 
La première des victoires c'est donner le meilleur de soi-même, et dans ce domaine, le PCTSLM a perdu...

Matchs

Prochain Match 01/03/2024

MASSY
Pontault-Combault

Dernier Match 23/02/2024

Pontault-Combault 27
SELESTAT 26

Classement

# Équipes Pts
1 Blason TREMBLAY TREMBLAY 34
2 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 27
3 Blason ISTRES ISTRES 25
4 Blason SELESTAT SELESTAT 23
5 Blason CHERBOURG CHERBOURG 20
6 Blason BILLERE BILLERE 19
7 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 19
8 Blason NANCY NANCY 15
Le reste de l'actualité