Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
4 175 129 visiteurs
22 visiteurs actif

RESERVE : CARDIAQUES, S'ABSTENIR !

Date : jeudi 28 septembre 2023

Depuis la publication du Décret n°2021-564 du 7 mai 2021, relatif aux modalités d'obtention et de renouvellement d'une licence, la présentation du certificat médical n'est plus forcément obligatoire pour pratiquer le handball. Mais qu'en est-il de la santé cardio-vasculaire des supporters et notamment ceux de l'équipe réserve du PCHB ?

Un précieux sésame portant la mention « déconseillé aux personnes présentant des troubles cardiaques » devrait absolument leur être nécessaire !

En effet, déjà vainqueur sur le gong à Plaisir lors de la seconde journée du championnat pré-national, les poulains de Michael Durand ont une nouvelle fois provoqué des palpitations chez les nombreux suiveurs qui s'étaient déplacés pour les encourager à Joinville-le-Pont. On a fleurté avec l’AVC handballistique ce samedi sur les bords de Marne ! Pourtant, à deux pas des guinguettes et des flonflons des accordéons, la soirée débute plutôt joyeusement pour nos couleurs. Même si les Ciel-et-marine se retrouvent menés et en double infériorité numérique dès la troisième minute de jeu, les locaux ne parviennent pas à bonifier leur avantage numérique (3-3 à la 5ème). Puis, au rythme de la Java bleue, ce sont les Pontellois qui mènent la danse dans cette partie à sens unique. À la faveur d'une défense bien en place, le PCHB prend peu à peu l’ascendant sur ses rivaux. L’écart se creuse, notamment grâce à trois arrêts de Léo Canton-Lauga qui s’illustrera encore de la plus belle des manières (9-13 à la 22ème). À vrai dire, cette première période n’est en rien palpitante pour les fans présents tant la supériorité des visiteurs est incontestable. La mi-temps est sifflée sur le score de 11 à 18 en faveur de nos réservistes.

Les supporters des Bleus affichent alors un large sourire, se voyant déjà flâner jusqu'à la fin d’un match qui ressemble en tous points à une balade de santé. Mais tout ne va pas se passer comme prévu… Les sept premières minutes de la seconde période semblent néanmoins présager de ce scenario idéal et entrevu par tous. Nos réservistes anesthésient même leurs hôtes jusqu’à compter fort logiquement dix longueurs d’avance (13-23 à la 37ème). Dans l’euphorie, la peau du tambour d’Hugo Lopes, le plus agité des supporters du Pchb, a même cédé sous les coups de butoir de son énergique ménestrel. L’adrénaline ne va cependant pas tarder à monter dans la petite tribune copieusement garnie. Car les Joinvillais vont faire contre mauvaise fortune bon cœur. Alors que chacun les pensait proche de l’infarctus du myocarde, les Val-de-Marnais vont tout simplement ressusciter. La résurrection des Rouge-et-blanc débute par une double supériorité numérique comme en première période. Cette fois, portés par le bras gauche plutôt efficace de l’ancien pontellois Fred Piter (11 buts), les locaux mettent à profit cette situation favorable et reviennent un peu dans le match (16-23 à la 40ème puis 18-24 à la 42ème). La tachycardie ne menace pas encore le kop seine-et-marnais mais cela ne saurait tarder si la tendance ne s’inverse pas rapidement… L’expérimenté Michael Durand flaire le danger et pose un temps-mort pour remobiliser ses joueurs et leur prescrire quelques stimulants. L’entraîneur adverse profite aussi de ce break pour mettre en place une défense « homme à homme » sur notre demi-centre Pierre Guillaumat, ce qui va déstabiliser ses partenaires en attaque. De leur côté, frustrés par quelques décisions arbitrales sifflées à l’encontre de leurs protégés, et surtout inquiets par le retour en trombe des Joinvillais, les aficionados du PCHB sentent leur pouls monter encore d’un cran (23-26 à la 50ème).

Cinq minutes plus tard, leurs regards cherchent compulsivement l’emplacement du défibrillateur… Car, désormais, Joinville talonne les coéquipiers de l’arrière droit Matthéo Brayer, auteur d’une belle prestation mais lui-aussi aux prises avec un marquage strict depuis quelques minutes. Lorsque le coach pontellois demande un nouveau temps-mort, l’écart n’est plus que d’un but (29-30). Si Nolan Carteron score dès la reprise et offre une bouffée d’oxygène à toute la délégation seine-et-marnaise, Joinville répond du tac au tac (30-31). À moins d’une minute du buzz final, l’atmosphère devient irrespirable. Pire, la valvulopathie menace les supporters du Pchb lorsque Corentin Poiret se fait arracher illicitement la balle des mains sans qu’aucune des deux arbitres ne bronche. Le co-meilleur buteur joinvillais n'en demandait pas tant pour filer seul en contre-attaque face à Léo Canton-Lauga. Il reste moins de dix secondes à jouer. À cet instant, les électrocardiogrammes deviennent totalement plats dans le kop des Bleus et tout le gymnase est à bout de souffle. Déjà auteur de onze arrêts jusque-là, le dernier rempart du PCHB sort alors sa panoplie d’urgentiste. Il réussit une incroyable parade aérienne, spectaculaire et décisive, déclenchant par la même occasion la liesse la plus totale et l'envahissement du terrain par son clan !

L'électrocardiographe indique subitement un retour à la normale de l'activité cardiaque du coach et des supporters qui auraient sans doute eu du mal à avaler la pilule du match nul... Avec trois victoires au compteur, nos réservistes occupent toujours la tête de leur poule à égalité avec Palaiseau et Le Bourget qui sera justement leur prochain adversaire, ce samedi 30 septembre, à 19h00, au gymnase Boisramé.

Face à cette équipe solide et coriace, la tâche sera difficile. Mais à cœurs vaillants, rien d’impossible ! Espérons simplement que les équipiers d’Arthur Fleureau évitent cette fois-ci un nouveau début de syncope à leurs supporters…

Matchs

Prochain Match 01/03/2024

MASSY
Pontault-Combault

Dernier Match 23/02/2024

Pontault-Combault 27
SELESTAT 26

Classement

# Équipes Pts
1 Blason TREMBLAY TREMBLAY 34
2 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 27
3 Blason ISTRES ISTRES 25
4 Blason SELESTAT SELESTAT 23
5 Blason CHERBOURG CHERBOURG 20
6 Blason BILLERE BILLERE 19
7 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 19
8 Blason NANCY NANCY 15
Le reste de l'actualité