Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
4 419 447 visiteurs
19 visiteurs actif

RESERVE : SOUFFRIR, POUR S'OFFRIR CE QUI N'A PAS DE PRIX

Date : mercredi 20 septembre 2023

À l’occasion de la deuxième journée du championnat, l’équipe réserve devait effectuer un long déplacement en terre yvelinoise pour y affronter à nouveau une équipe reléguée de Nationale 3. Après Courbevoie, c’est le Plaisir-Les Clayes Handball Club qui s’est dressé face à nos réservistes : une occasion rêvée pour prendre la tête du championnat et afficher aux yeux de tous puissance et gloire. Avant le coup, la tâche s’annonçait compliquée car les anciens pensionnaires de la N3 comptaient bien montrer un tout autre visage que celui affiché sept jours plus tôt à Palaiseau où ils avaient été nettement battus. Au final, après avoir « trimé comme des fous », nos Ciel-et-marine ont mené leur tâche à bien au terme d’un suspense haletant. Mais que ce fut difficile !

Dans le magnifique Palais des sports Pierre de Coubertin, aux gradins hélas bien trop clairsemés, les équipiers de Nolan Carteron entrent parfaitement dans le combat. Et ce terme n’est pas galvaudé. Car face à eux, les locaux se montrent plutôt autoritaires. Certains d’entre eux veulent donner le ton et leurs fautes intimidantes sont rapidement sanctionnées par des cartons jaunes. Et pour cause, la défense haute et bien en place du Pchb génère très vite de la frustration au sein du collectif plaisirois. D’autant plus que les hommes de Michael Durand se montrent plus réalistes que leurs homologues en attaque (0-3 à la 4ème minute). Les Gris-et-jaune finissent par entrer dans leur partie avec un métro de retard (3-6 à la 10ème). Mais nos guerriers, toujours aussi appliqués défensivement, répondent à ce sursaut par une belle efficacité offensive (3-8 à la 13ème). C’est l’instant choisi par le coach yvelinois pour poser son premier temps mort ; Un break destiné à couper l’élan des Pontellois qui doivent absolument garder à l’esprit « qu’on peut aussi tout foutre en l’air » à cause de quelques maladresses. Hélas pour nos Bleus, les vœux du technicien local vont s'attacher au réel… Un léger relâchement en défense et quelques erreurs techniques, notamment sur les phases offensives, vont permettre à Plaisir de recoller au score à la 20ème minute (9-9).

C'est au tour de Michael Durand d'interrompre le jeu afin de permettre aux Bleus de reprendre leurs esprits, de « ne plus courber le dos » en laissant les locaux dans leur sillage. La suite ? C’est un à toi-à moi qui va rythmer la fin de la première période. Face à une défense qui a resserré ses rangs, les Seine-et-marnais vont parfois faire preuve d'une bien grande maladresse en attaque, fort heureusement compensée par un manque de réalisme adverse, y compris sur les jets de 7 mètres. Le capitaine des Gris enverra même le ballon en pleine face de Léo Canton-Lauga. Il évitera de justesse l'exclusion définitive en profitant de la clémence du duo arbitral, celui-ci ayant estimé qu'une simple sanction de deux minutes suffirait à constituer réparation. Grâce à un dernier but marqué sur le fil par Mathieu Gineys, le Pchb regagne les vestiaires avec un avantage de deux longueurs (15-17).

Disons-le tout de suite, « sans même aller plus loin » dans le détail, le scénario de la seconde période sera assez semblable à celui des dix dernières minutes du premier acte. Les Pontellois vont puiser dans leurs réserves, faire preuve de solidarité, se transcender « et s’éblouir » les uns les autres pour obtenir ce qu’ils sont venus chercher : la victoire à tout prix. La bonne entrée en jeu de Matthieu Richard, auteur de quelques parades remarquables, apporte beaucoup de confiance à la team du 77. Ses partenaires s’accrochent pour apporter « un peu de rêve » à leurs plus fidèles supporters qui, pour un soir, ont « tout claqué d’un seul coup » et n’ont pas hésité à braver les embouteillages pour assister à la victoire des leurs. Si ces derniers vont être récompensés, ils devront néanmoins attendre l’extrême fin de match avant de pouvoir exulter.

Pile au retentissement du gong final, le virevoltant Damien Gineys provoque le un-contre-un face au numéro 88 adverse et son physique imposant. Son audace est récompensée, il faut l’avouer, par un penalty plutôt généreux. Les protestations plaisiroises et les tentatives d’intimidations sur l’expérimenté Mathieu Gineys, chargé d’exécuter la sentence, ne changeront rien au destin de la rencontre. Sans trembler, l’ex-membre du groupe professionnel, de retour au bercail après un passage par Torcy et Chalon-sur-Saône, ne tremble pas et offre le but victorieux aux Ciel-et-marine dans l’euphorie la plus totale.

En s’imposant à l’extérieur 33 à 34, au terme d’un scenario à la Hitchcock, les Boys de Michael Durand ont bonifié leur victoire acquise à domicile face à Courbevoie. Les voici donc sur orbite vers les play-offs, leur objectif. Mais pour ne plus « faire souffrir comme ils ont souffert » ce week-end, le groupe devra profiter de son enthousiasme et « savoir bien prendre le temps » de travailler durant la semaine afin de gommer les imperfections. Car ce samedi 23 septembre, c’est un court mais périlleux déplacement qui s’offre à lui. Nos réservistes rendront en effet visite au Joinville Handball Association où quelques anciens du Pchb les attendent certainement de pied ferme. Nul doute que la bande à Diégo de Abreu répondra présent pour ce probable duel sous haute tension : pour le meilleur et, comme le dit la chanson, « Pour le plaisir ». Herbert et Léonard

 

Les résultats et le classement de la Prénationale Masculine :

RESULTATS ET CLASSEMENT

Matchs

Prochain Match 26/04/2024

Pontault-Combault
ISTRES

Dernier Match 19/04/2024

BILLERE 30
Pontault-Combault 30

Classement

# Équipes Pts
1 Blason TREMBLAY TREMBLAY 50
2 Blason ISTRES ISTRES 36
3 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 34
4 Blason SELESTAT SELESTAT 30
5 Blason CHERBOURG CHERBOURG 28
6 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 27
7 Blason BESANCON BESANCON 25
8 Blason NANCY NANCY 23
Le reste de l'actualité