Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
4 175 068 visiteurs
5 visiteurs actif

U18(2) - DEUX FERIAS ETAIENT AU MENU !

Date : mercredi 23 novembre 2022

Comme le révélait le quotidien La Dépêche du midi, les villes taurines du Sud-Ouest de la France s’étaient mobilisées, ce samedi, contre la polémique relancée par une proposition portée à l’Assemblée nationale : faut-il interdire les corridas ? À Pontault-Combault, en revanche, il était nullement question de fermer les portes de Roger Boisramé, l’antre du PCHB devenue une véritable arène le temps d’une rencontre. Seuls les traditionnels « olé ! » manquaient en fait à l'appel. 



Deux férias étaient au menu des joueurs de Jessica Boige Martin ce week-end, toutes deux à domicile. La première, disputée pour le compte de la deuxième journée de première division départementale, face au Sénart Handball, a littéralement tourné à la démonstration. Parés de leur habit de lumière, les Ciel-et-marine ont en effet dominé cette opposition sans suspense de la pointe des cornes jusqu'au toupet de la queue.


Les toutes premières minutes de jeu sont pourtant à l’avantage de Sénart. Grâce à deux arrêts de son gardien et à l’efficacité de ses attaquants, l’équipe visiteuse prend même une légère avance (1-3 à la 5ème). Mais les apparences sont trompeuses. Très vite, ceux qui ont troqué leur habituelle parure pour des chasubles rouges vont subir les assauts des picadors pontellois. Sans coup férir, face à un adversaire tout à coup fébrile et désemparé, ces derniers plantent des buts comme un matador aligne les banderilles. Les interceptions et les contre-attaques s’enchaînent si rapidement que le tableau lumineux affiche déjà 11-4 à la 12ème minute. Les joueurs de Fred Place, un ancien coach de la maison, sont dans la panade et ont déjà un genou à terre.

Le temps-mort posé par Sénart pour stopper la furie des becerristas pontellois, permet à son homologue féminine d’effectuer une première rotation d’effectif. Malgré les changements opérés, l’équipe reste concentrée et appliquée. Mis sur orbite à de nombreuses reprises par son gardien Naël Azzouni (20 arrêts), Lucas Dabadie (11 réalisations) fait systématiquement mouche (16-6 à la 19ème). Puis, durant près de cinq minutes, les picadors ne font plus touche face à une bête pourtant blessée. Sans doute perturbés par les quelques camarades perchés dans les gradins, aussi bruyants que les plus fervents des afficionados d'une arène, les équipiers d’Antoine Troian commencent à sortir de leur rencontre.

La partie devient alors un peu trop récréative au goût de la technicienne pontelloise. Celle-ci interrompt à son tour le jeu pour remobiliser ses élèves, sur qui le faible niveau technique et la lenteur du jeu adverse semblent peu à peu déteindre. Mais la soufflante est peut-être trop légère car la réaction n’est pas aussi franche qu'attendue. Le PCHB se contente de maintenir l’écart et regagne les vestiaires avec un confortable avantage tout de même ! (19-9)




Que dire de la seconde mi-temps sinon qu’elle sera du même acabit que la majeure partie du premier acte. Si la flagrante supériorité pontelloise ne se reflète pas forcément au cours du premier quart d’heure (30-16 à la 45ème), la bravoure des Rouges va être sérieusement mise à mal durant les dix minutes suivantes durant lesquelles les sud-Seine et marnais vont encaisser un terrible 11 à 0. Roucoulette, lob, kung-fu, etc : les maestros de Pontault régalent leurs supporters et affichent une farandole de gestes techniques remarquablement exécutés tandis que leurs rivaux butent inexorablement sur un portier local irréprochable (41-16 à la 55ème).

Le match étant plié depuis belle lurette, les vainqueurs du jour vont même tenter un double kung-fu en guise d’estocade ; un joli mouvement bien exécuté et concrétisé par Esteban Queylat pour le plus grand plaisir des fans. Le score final est sans appel : 45 à 19. La joie se lit sur les visages mais pas question de Vuelta pour la cuadrilla ciel-et-marine dont le niveau était très nettement supérieur à celui de ses invités du jour. Néanmoins, il faut souligner qu’à la grâce d'un très bon début de partie, Pontault-Combault s'est offert l'opportunité de ne pas douter, la possibilité de réciter ses gammes et de travailler ses plans de jeu en toute décontraction. De quoi alimenter les conversations à la très conviviale bodega éphémère, organisée derrière les gradins à l’initiative des parents au profit de leurs champions.

Ce groupe, privé de ses ambitions régionales, devra faire preuve de patience dans cette antichambre noire que constitue à ses yeux le championnat départemental. La conquête de la Coupe de Seine-et-Marne pourrait leur permettre de croiser la route de quelques équipes de l’échelon supérieur, ce qui pourrait constituer un joli challenge en guise de lot de consolation. La cinglante victoire face à Avon ce dimanche (55-20), avec une formation remaniée, en a d'ailleurs ouvert la voie.




Samedi, à l’issue du match de championnat, Jessica Boige Martin était à la fois satisfaite de la prestation aboutie des siens et mesurée devant l’écart de niveau qui séparait le PCHB du Sénart Handball : « C'était un match facile c'est vrai, mais bon, on en a profité pour travailler des choses et faire progresser l'équipe dans nos plans de jeu. Par contre, il a aussi fallu que je les maintienne en éveil pour ne pas les laisser tomber dans un faux rythme. Pour le match de coupe face à Avon, je pourrai donner du temps de jeu à certains joueurs qui ont peu évolué jusqu'alors. »

Matchs

Prochain Match 01/03/2024

MASSY
Pontault-Combault

Dernier Match 23/02/2024

Pontault-Combault 27
SELESTAT 26

Classement

# Équipes Pts
1 Blason TREMBLAY TREMBLAY 34
2 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 27
3 Blason ISTRES ISTRES 25
4 Blason SELESTAT SELESTAT 23
5 Blason CHERBOURG CHERBOURG 20
6 Blason BILLERE BILLERE 19
7 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 19
8 Blason NANCY NANCY 15
Le reste de l'actualité